Et pourquoi pas ?

A Lavoûte-Chilhac, en Haute-Loire, une petite route quitte les berges de l’Allier et grimpe sur la colline. Elle nous rappelle à nous voyageurs aux petits mollets, que n’avons pas encore quittés le Massif central. Tout en haut, dans le hameau de Cunes, se sont installés Gérard, Marianne et Catherine depuis 2009. Ils sont arrivés à trois dans l’idée de concrétiser un projet d’éco-Lieu, réfléchis depuis plusieurs années. Ils œuvrent pour la promotion de l’agro-écologie au sens large ;  Agriculture, Habitat mais aussi vie sociale et locale. Le lieu commence à trouver ses points d’appui, ses articulations, ses zones de liberté et de respiration, et on pourrait voire pointer la naissance d’un lieu de permaculture bien pensé. Leur maison, avec son toit en cours de végétalisation et ses murs en paille enduits de terre, est pensée pour s’effacer dans le paysage. De loin nous avions cru à une petite maison ronde, une fois devant force est de reconnaître que sa taille est en réalité impressionnante !
Les formes sont douces, mais la charpente massive est belle et bien là et soutiendra tout le petit monde qui poussera sur le toit : au menu orge et prairie. Un mur en pisé sur la face au Sud accumulera la chaleur pour la future serre. La maison abrite deux foyers. Auto-construction et chantiers participatifs sont les maîtres-mots et nous passerons un agréable moment à découvrir les étapes de sa fabrication. Sortie de terre comme un champignon, elle combine matériaux locaux (l’enduit à été fait en récupérant la terre de la marre, aujourd’hui bassin de phyto-épuration) et idées nouvelles (telle la toiture végétales).

L’intérieur fait plaisir à voir avec de jolies réalisations ; le bois, la terre, les pierres, les tissus, tout se mélange avec harmonie. L’expression de la main directement connectée à l’imaginaire. Chaque centimètre a son histoire et Gérard ne se lasse pas de les raconter. La forme assez originale du toit laisse libre cours aux petits recoins, demi-pièces, ou alcôve. La présence de galets un peu partout dans la maison (notamment dans la jolie salle de bain), tout comme les nombreux éléments glanés qui composent la décoration nous rappellent qu’ici, la nature est au cœur du projet de vie. A leur passif une création d’Amap, une prise de conscience écologique et la petite bande a forgé ses convictions au fil des années. Et, lorsque la retraite arrivée, l’envie de vivre cet engagement s’est fait plus fort, ils ont quittés la région parisienne et sont arrivés « un peu par hasard » en Haute-Loire. N’allez pas croire qu’il se reposent, aujourd’hui ils expérimentent et mettent en pratique au quotidien l’agro-écologie qu’ils continuent de promouvoir avec le sourire.

Buttes fertiles, Paillage, Semi sous couvert, Associations de plantes, tout y est…

L’agro-écologie, si elle devait être résumée, serait à la fois une éthique de vie et une pratique agricole écologique. Pionnière en matière de techniques agricoles saines, elle considère comme un enjeu de société le respect de la terre nourricière et la souveraineté alimentaire de chaque individu. Son défenseur historique est Pierre Rabhi, paysan d’origine algérienne, cet acteur de terrain tour à tour philosophe, écrivain, conférencier, et surtout porte voix. Il est à l’auteur de phrases qui vous en bouchent un coin telles que : “L’agroécologie est pour nous bien plus qu’une simple alternative agronomique. Elle est liée à une dimension profonde du respect de la vie et replace l’être humain dans sa responsabilité à l’égard du Vivant.” ( 1)  Approche globale, l’agro-écologie a essaimé dans de nombreux champs : agriculture, éducation, santé, économie… Au Nord comme au Sud beaucoup de lieux se sont inspirés ou se revendiquent aujourd’hui de cette mouvance. La maisonnée qui nous accueille est de ceux là. Nous y découvrons une foule de mise en pratique concrète de cette idéologie simple et implacable à la fois.

Des panneaux solaires pour l’eau chaude, des bassins de phyto-épuration pour traiter les eaux grises, une petite marre pleine de vie et un jardin qui offre beaucoup en couleurs, expressions artistiques et nourriture. Nous sommes passés en fin d’hiver, sous un ciel gris, et pourtant il y avait de quoi régaler nos yeux. Les techniques de culture les plus avancées y sont pratiquées et enseignées sous forme de stages. L’association qu’ils portent s’appelle « Et pourquoi pas ? » … sans contrainte, sans engagement, comme une proposition d’alternative à leur entourage.

Une yourte bien agréable est sur le terrain pour les visiteurs, woofers ou stagiaires et l’idée d’une Paillourte (yourte avec des murs en paille) traîne déjà dans les têtes. Un espace de « test » se met doucement en place pour laisser libre cours à qui le souhaite de venir se tester quelques temps sur une activité, dans l’agriculture, l’élevage ou autre … un joli coup de pouce. L’association organise également tout au long de l’année des ateliers gratuits sur les thèmes qui lui sont chers : le compost, les toilettes sèches, les purins de plantes. Mais aussi des formations plus longues, sur des thèmes précis ( 2). Elle a initié une « Faites du jardinage », anime un « café jardinier »( 3), s’apprête a lancer un rendez-vous ciné-débat mensuel…

 

Notes :

(1) Source Terre & Humanisme (retour au texte1)
(2) Plus d’infos sur les formations délivrées par Gérard sur le site du Dasa (retour au texte2)
(3) Le café Grenouille de Langeac, lieu des cafés jardiniers mais pas que… (retour au texte3)

Liens pour aller plus loin :

La Fondation Pierre Rabhi qui soutient principalement des projets agroécologiques à travers le monde

Le Hameau des Buis/La ferme des enfants, lieu collectif tout à la fois lieu de vie et école aux pédagogies nouvelles. Fondé par la fille de Pierre Rabhi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :